EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 898-02
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Mervau - Tetrarc

Mervau

Nantes, France

Tetrarc


Nantes, France, 10-12-2012 - À Saint-Gilles Croix de Vie, port réputé de l’Atlantique, Tetrarc signe une opération de logement social aux consonances vendéennes, Mervau. Après avoir revisité l’espace du logement (Arborea), sa typologie (Playtime) et ses prestations (Boreal), puis l’industrialisation de sa construction avec la filière bois (Rosa Park), Tetrarc prend ici position pour la rénovation douce du cœur des villes moyennes et petites.


Pour démontrer qu’une rénovation urbaine peut se fondre dans l’existant plutôt que le traumatiser, Tetrarc saisit l’opportunité d’une consultation de Vendée Habitat : l’office départemental de logement social procède à la destruction d’une dizaine de maisonnettes vétustes datant des années 1960 et édifiées sur un terrain de 3 553 m2 pour réaliser 36 logements confortables occupés par plus d’une centaine de personnes.

Plutôt que d’implanter des masses horizontales ou verticales en rupture avec un environnement urbain sensible, Tetrarc propose d’y insérer un hameau afin d’assurer une continuité urbaine tout en portant à 101 logements/ha l’occupation de la parcelle et de constituer une forte intériorité favorable au développement de la sociabilité entre résidents.

Une familiarité urbaine immédiate
Nul pittoresque ici : Tetrarc transpose cette figure urbaine éprouvée dans une forme actuelle. Il en revisite ainsi les continuités bâties, les volumétries rapprochées, les points de vue sans cesse changeants créés par l’inflexion d’une façade ou l’inclinaison d’une toiture, dans le cadre d’une grande homogénéité visuelle et d’une teinte blanche fédérative. Les suites de maisonnées s’établissent le long de venelles aux limites changeantes, de ruelles, de passages, de courettes générant un espace urbain visuellement accueillant et physiquement poreux, accessible à l’ensemble de la population.

Cette approche requiert qu’une réponse attentive soit apportée à chaque micro contexte urbain : on évite ici tout effet de masse en privilégiant une implantation perpendiculaire ; on offre là une échappée visuelle à une rue en ouvrant une venelle dans son axe ; on maintient ailleurs le caractère paisible des maisons riveraines en plaçant l’accès au parking enterré en tampon entre leurs jardins et le nouveau hameau ; on requalifie une autre rue en y introduisant une séquence urbaine créée au moyen de six maisons de ville accolées…

Une forte intériorité
À la diversité sensible des espaces collectifs, ce dispositif ajoute l’avantage de rapprocher le logement de l’espace public. De ce fait, il offre aux résidants le support d’usages conviviaux : jeux des enfants, relations de voisinage, temps festifs partagés… autant d’éléments d’une sociabilité citoyenne active.

Cet usage induit la qualité du traitement des espaces partagés comme de celui des espaces d’accès au logement et de ses prolongements extérieurs qui participent très directement à la qualité de vie et la valeur d’usage des lieux. Les limites séparatives, clôture des jardinets, seuils des logements, rampes, rambardes et balustrades sont dessinés avec une rare attention. Les boîtes aux lettres et compteurs d’électricité s’y intègrent avec un soin extrême. Les brises soleil sont traités sous forme d’éléments vernaculaires ludiques. Les murs et les séparations entre logements se tapissent d’ombres portées, allusion aux pins de la forêt vendéenne qui accentuent l’atmosphère balnéaire du hameau.

Diversité et valeur d’usage
Sous ses formes homogènes, le hameau combine plusieurs types de logements afin de répondre à une large demande permettant de diversifier les résidents : logements T2, T3 et T4, simplex à rez-de-jardin ; logements T2, T3 et T4 simplex à l’étage, maisons de ville en duplex.

Tetrarc apporte une attention particulière à la qualité d’usage au quotidien. Ainsi, les logements à rez-de-jardin se prolongent par un espace filtrant les vues depuis la venelle et offrent un séjour au sud. Les logements à l’étage sont desservis, deux par deux, par un escalier indépendant, directement connecté à la venelle. Ils bénéficient d’un prolongement extérieur sous forme d’un large balcon permettant d’y installer table et sièges. Les maisons de ville disposent au rez-de-chaussée d’une entrée, d’un séjour et d’une cuisine ouvrant tous deux sur une courette plantée, d’un sanitaire, d’une pièce d’eau et d’une chambre ; les autres chambres étant regroupées à l’étage.

Ces différents types de logements possèdent des caractéristiques communes appropriées au style de vie des familles actuelles : le séjour, ouvert sur la cuisine, est suffisamment vaste pour que les éléments de mobiliers y trouvent place selon des configurations diversifiées. Dans les chambres, le lit peut être positionné selon au moins deux (et souvent trois) emplacements différents.

Cette attention concerne aussi les zones collectives. Le long des venelles, le vis-à-vis des constructions s’organise entre espaces nocturnes et espaces diurnes ce qui diversifie l’architecture entre les deux façades et apaise l’usage en évitant les conflits liés aux nuisances sonores. De même, pour protéger les logements des bruits résultant de l’accès au parking, les locaux poubelles, le local entretien, le local ménage et des boxes ont été constitués en zone tampon sur les pignons Ouest.

L’énergie gérée à bon escient
La réponse aux exigences environnementales et l’optimisation du bilan énergétique de l’opération sont, par exemple, directement perceptibles à travers des dispositions architecturales : pour renforcer la captation des calories gratuites, l’implantation des lanières construites a été précisément calculée pour optimiser leur ensoleillement, le profil des toitures a été étudié dans le même objectif, ce qui a conduit à abaisser certaines d’entre-elles ; un maximum de séjours ouvrent au sud ; des brises soleil équipent les ouvertures situées à l’étage et les balcons protègent celles du niveau inférieur.

Ainsi Mervau propose un habitat intermédiaire de forte densité prenant en compte les modes de vie actuels et les exigences environnementales, apporte des prestations de qualité grâce à une rationalisation poussée de la construction, et s’intègre à la ville existante en lui offrant un accent de sérénité poétique. 

- 30 -


Contact média
  • Tetrarc architectes
  • Charlotte Stalanowska
  • info@tetrarc.fr
  • 02 40 89 46 26