EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 1054-01
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Toile blanche sur un toit vert - Martine Brisson

Toile blanche sur un toit vert

Montréal, Canada

Martine Brisson


Montréal, Canada, 30-01-2013 - La designer Martine Brisson signe l’aménagement du toit terrasse de l’ancienne résidence-atelier de l’artiste peintre Betty Goodwin, pour lequel elle vient de remporter l'un des GRANDS PRIX DU DESIGN 2012 dans la catégorie Terrasse. En conservant toujours à l’esprit une idée de chaleur, de fonctionnalité et de simplicité, elle a composé un ensemble extérieur cohérent bien qu’ouvert, dans lequel différentes zones fonctionnelles (cuisine, salon, salle de bain, jardin…) s’emboitent naturellement les unes dans les autres à l’instar des pièces d’un espace intérieur.


Un espace cohérent et fonctionnel

A cheval sur les toits de deux anciennes usines d’embouteillage jumelées, la surface du toit-terrasse représente quelques 3 320 pieds carrés. La designer a choisi d’articuler l’ensemble autour d’un attique qui crée une transition entre l’espace intérieur du rez-de-chaussée et les différentes pièces fonctionnelles de la terrasse. Si son enveloppe en métal noir évoque la façade de la résidence, ses parements intérieurs en chêne annoncent le plancher du salon-lounge et de la cuisine-salle à manger, ainsi que le garde-corps qui court tout autour de la terrasse.

Martine Brisson a joué habilement sur une alternance de liens physiques et de divisions perméables pour créer des partitions sans interrompre la continuité de l’espace. Bien que fermé, l’attique s’ouvre des trois côtés grâce à une grande baie vitrée et à deux portes-fenêtres. Si la cuisine-salle à manger et le salon-lounge sont réunis par un plancher de cèdre, leur périmètre est clairement défini. La première est délimitée par une pergola dont la structure est constituée de bacs où poussent les plantes servant à produire une couverture végétale. Le second est abrité des vis-à-vis par une plantation d’arbustes et de conifères de 7 pieds de hauteur, prolongeant le feuillage des arbres du rez-de-chaussée qui s’élève au dessus du toit. Par ailleurs, le long bac à fleurs en cèdre qui fait office de garde-corps sert aussi de lien physique entre les espaces de vie avec leur plancher de bois et les zones vertes plantées de vivaces ou d’arbres

La simplicité de la toile blanche

Faisant de la simplicité une démarche créative, la designer a construit l’espace de la terrasse en utilisant des volumes géométrique de base, comme s’il s’agissait de juxtaposer une série de boites fonctionnelles vides. Car, chacune d’elles se définit par son mobilier. « Un espace réussi est un espace évolutif, que ceux qui y vivent peuvent s’approprier en le modifiant pour leur rendre la vie plus facile », estime la designer. Le garde-corps-bac-à-fleurs a été pensé dans ce sens. Grâce à sa surface de plantation importante, il permet de personnaliser le couvert végétal. Mais, en cumulant deux fonctions, il évite aussi de surcharger le pourtour de la terrasse. Ce souci d’épurer l’espace au point de le rendre naturel se retrouve jusque dans le choix des matériaux : cèdre, pierre (comptoir de cuisine en marbre et salle de bain en quartz et en marbre) et plantations de vivaces et de conifères.

À force de simplicité, les espaces-boites construits par la designer deviennent intemporels. Seuls leur contenu peut vieillir. La salle de bain attenante à la terrasse en est une bonne illustration. Tout y est lisse, droit et vierge, comme une toile blanche. La designer a tiré profit de la structure de cette ancienne cage d’escalier pour évacuer l’eau de la douche sous le sol de marbre. Aucun dénivelé ne vient alors rompre la linéarité des surfaces. Monolithe de quartz et de marbre, la salle de bain devient salle d’eau, sans séparation apparente entre les différentes partitions, à l’exception de portes coulissant dans les murs. Simplifiant encore l’espace, la designer a utilisé le même lavabo traversant pour desservir autant la partie douche que les toilettes. L’exigüité de ces dernières l’a poussé à opter pour une robinetterie encastrée sur mesure.

A propos de Martine Brisson

Martine Brisson est une designer dont le parcours original lui a donné une approche de l’espace qui tient parfois plus de l’architecture que du design d’intérieur. Avant de se préoccuper du contenu, elle se concentre sur l’enveloppe qui définit un espace. « J’aime créer des boites, comme des boites à bijou, que mes clients peuvent aménager à leur image ».

Avant de suivre une formation en design d’intérieur, Martine Brisson commence sa carrière comme soprano lyrique. C’est au cours de ses tournées internationales qu’elle cultive son talent pour le dessin et son amour pour l’architecture et les espaces « J’avais toujours un petit calepin et un crayon sur moi pour croquer les lieux que je visitais ». Après avoir été artiste de scène, elle devient designer de mode et ouvre une boutique de vêtements pour femme à Montréal. Quelques collections plus loin, elle se lance dans le design d’intérieur…

Martine Brisson a retenu de ses expériences artistiques et créatives un goût pour les espaces simples et humains. « Plutôt que de frapper l’imaginaire, un espace doit faire en sorte qu’on s’y sente bien ». La designer ne tient donc pas à imposer son style ; elle recherche à comprendre les goûts et les besoins de ses clients pour leur offrir un espace vierge dans lequel ils vont pouvoir s’exprimer. « Mes clients m’apporte leur partition ; et moi je fais le chef d'orchestre ».

- 30 -


Contact média