EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 955-01
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Habitation TSL - adn architectures

Habitation TSL

Walhain, Belgique

adn architectures


Bruxelles, Belgique, 16-04-2012 - Le projet Hanrez nous offre la possibilité d’étudier la conception d’une nouvelle habitation qui se décline sous deux thèmes. Le premier est celui, récurant, des projets d’habitats cloisonnés dans un parcellaire trop stricte, géométrisés sans tenir compte du potentiel naturel topographique ou solaire. Le deuxième thème est celui de l’économie d’énergie par l’utilisation d’applications propres à l’habitat passif.

Notre première réponse à un programme précis de la maîrise d’ouvrage est de proposer un aménagement alternatif des espaces intérieurs dans un volume limité et contraint par des prescriptions urbanistiques défiant toute logique.

Une réflexion est de travailler l’évidement de la masse pour définir les éléments signifiants des façades, qu’ils soient le système d’entrée, l’apport solaire du sud, des vues cadrées sur le paysage...

Le bâtiment profite de la déclinaison légère mais sen¬sible du terrain. La composition s’affirme dans un rapport de plein et de vide. Les espaces intérieurs se confrontent les uns aux autres par cette dualité d’es¬paces ouverts et fermés.

Lieu Walhain
Maîtrise d’ouvrage Particulier
Projet 2008
Livraison 2011
Superficie 350 m²

adn architectures

De l’architecture

De l’émotion, de la poésie, du relief, de la profondeur, de la géométrie, de la composition, de la sensibilité, de la matière, de la texture, de l’abstraction, des échanges, des dialogues, de la création, de la curiosité, de l’héroïsme, de la conviction, des sentiments, de la rébellion, de la résistance, de l’impertinence, du décalage, de la recherche, de l’envie, de la passion, de l’élégance, du raffinement, de l’esthétisme, de la fonctionnalité, de l’espace, de la dilatation et de la contraction, de la variation, de l'épurement, de la simplicité, du détail, de la lumière, …

Production
Depuis la naissance de adn, la production suit une courbe évolutive partant de la création de mobilier jusqu’aux études actuelles pour des bâtiments publics, en passant par des transformations de logement et de nouvelles constructions pour des particuliers.
En parallèle aux études sur de plus amples bâtiments, un grand intérêt est gardé sur la conception à plus petite échelle telle que le design mobilier, l'aménagement intérieur, le logement privé.
Par la force des choses mais aussi par conviction d’avoir entre nos mains nombre d’outils pour agir, le développement durable
entre en ligne de compte dans nos réflexions et nos études. Toutefois, nous abordons cette valeur environnementale et écologique comme un paramètre supplémentaire à prendre en compte, sur un même pied d’égalité que l’intégration urbanistique, la recherche spatiale, les matières ou la technologie des matériaux.
L’aspect « recherche », l’innovation et la dimension conceptuelle doivent garder une place primordiale dans notre production.

Une démarche
L'architecture est une affaire d'envie, d'enthousiasme, de positionnement critique, politique, économique, sociétal.
L'architecture est une affaire de matière, de cœur, de texture, de sensibilité, de panache !
Le reste a-t-il encore un intérêt pour que l'on s'y penche ? Valeurs K, score E, passivité, respect de normes, ... Autant d'éléments inhérents à l'acte de bâtir. Mais s'y intéressera-t-on en temps que patrimoine d'une époque ?
Architecturer, c'est concevoir une forme, cette dernière créant un espace qui puisse accueillir un individu, une collectivité, pour que ceux-ci puissent réaliser leurs activités quotidiennes, afin qu'ils puissent s'épanouir, danser, travailler, flâner, visiter, cuisiner, apprendre, étudier, se cultiver ...
Quelle est l'énergie qui nous pousse à entreprendre cette gageure ?
Peut-être juste le plaisir de créer, de manière
noble, des lieux où des vies se développeront ...
La joie simple du geste, de l'intuition ... l'architecture est une affaire d'intuition !

Résistance, espoir & sagesse
Résistance. L'architecture « d'auteur » ne rentre pas dans des « cases », pas plus que le cinéma d'auteur, le bande dessinée d'auteur, la musique alternative, ... Nous (tous les architectes un minimum conscients de leur discipline) résistons tous contre la banalisation (des normes en tout genre), la médiocrité (des réponses apportées), la cupidité (de promoteurs sans fois), la fourberie (d'administrations incompétentes – pas générales heureusement) ... En somme, nous résistons à l'esprit de masse, aux idées véhiculées par une certaine forme de
mondialisation (nous entendons par là une forme d’homogénéisation).
Il y a sans doute moyen de tirer parti de cette singularité de masse, des architectes en ont exprimé d'heureuses théories et réalisations (nous pensons à ce cher Rem Koolhaas entre autre).
Pour adn, c'est certainement la valeur culturelle de l'architecture qui reste le terreau de la réflexion.
Malgré nous, et nous nous en excusons quelques fois, la beauté du geste l'emporte, une sorte de panache romantique nous guide de manière inconsciente sans doute. De Vylder-Vinck-Tailleux l'exprime d'une manière personnelle lorsqu'il parle de « la fantaisie, de moins en moins fréquente dans le discours contemporain ». C'est une chose qui nous interpelle. D'autres personnes en font état autrement. Pierre Hebbelinck parle par exemple de « l'éloge de l'exception ». Ces
accidents, drôles, ces gestes (qui ne sont nullement des gesticulations), sont pour nous sources de plaisir. Là réside certainement notre motivation.

Espoir. Certainement est-ce une utopie liée à la jeunesse, mais nous avons encore l'espoir de changer le cours des choses. Peut-être pas la face du monde, mais peut-être le quotidien d'une famille, le regard d'un individu. Nous avons l'espoir que la question
esthétique ne disparaisse pas du discours architectural, noyée dans des méandres normatives. Nous avons l'espoir que certaines réalisations soient perçues comme belles, dans un sens noble et positif du terme. Nous entendons par belles une multitudes de termes : intégrées, élégantes, gracieuses, raffinées... Ceci est un espoir, au sens stricte et littéral.

Sagesse. Sans doute est-ce déjà l'effet d'une petite dizaine d'années de pratiques. La discipline architecturale veut sans doute cela. Elle offre de nombreuses capacités dont l'esprit de synthèse et d'auto-critique s'offrent à celui qui la pratique. Cette sagesse qui s’acquiert au fil des projets va sans doute de paire avec la notion d'espoir reprise un peu plus haut. Nous sommes conscients de n'être que peu de chose. Notre existence trouve-elle toujours du sens dans les actes que
tout concepteur s’escrime à revendiquer. Un dandy vous répondra que oui. Un architecte quelque peu « schieve » vous répondra également par l'affirmative.

Avant l'assaut final, les hommes avaient pris usage de crier à tout va : « Hardis les gars » !

Prix

Prix de l’urbanisme et de l’architecture en Brabant Wallon 2010, catégorie rénovation, Lauréat Premier Prix,
Habitation NSV
Grand Prix d’Architecture de Wallonie 2010, catégorie logement, Mention, Habitation Bastogne
Prix belge pour l'architecture et l'énergie 2011, catégorie logement individuel, Sélectionné(s), Habitation
Satiya + Habitation Bastogne

- 30 -


Contact média
  • adn architectures
  • Nicolas Iacobellis, Architecte
  • a@a-dn.be
  • 32 (0)2 213 86 51