EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 755-03
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Agrandissement du campus de Rouyn-Noranda de l'UQAT - Les architectes du Pavillon des Sciences (Consortium TRAME, CCM² + BGLA)

Agrandissement du campus de Rouyn-Noranda de l'UQAT

Montréal, Canada

Les architectes du Pavillon des Sciences (Consortium TRAME, CCM² + BGLA)


Montréal, Canada, 12-11-2013 - Les forêts, les lacs et les caps rocheux composent les paysages naturels de l’Abitibi-Témiscamingue et de ses villes et villages. À Rouyn-Noranda, les nombreux caps rocheux, comme celui du cap d’Ours juste au nord de l’Université, les lacs Osisko et Kiwanis, ainsi que les grands espaces naturels qui délimitent ses nombreux quartiers, témoignent au quotidien de l’importance et de l’influence des ressources premières dans l’histoire de la ville et de la région.

C’est dans ce contexte qu’est implantée l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Il s’agit de l’une des Universités les plus modernes au Québec. Elle offre des formations uniques, attirant des milliers d’étudiants venus de partout dans le monde. La diversité des formations et la forte réputation du Campus, autant au niveau de l’enseignement que des recherches, ont amené une hausse considérable de la clientèle au cours des dernières années. Le projet d’agrandissement est né dans l’optique d’offrir de nouveaux laboratoires et espaces d’expérimentation plus performants, afin d’être à la fine pointe de la technologie.

En vue de répondre aux besoins et au développement de la recherche universitaire, l’UQAT a mandaté le consortium afin d’en réaliser l’agrandissement de 5750 m². Le programme incluait une trentaine de laboratoires, des bureaux pour professeurs et chercheurs, l’ajout de nouvelles classes et locaux d’animation de la vie étudiante. La volonté du client était de réaliser la totalité de l’agrandissement en bois. Cependant l’ampleur du projet ne permettait pas de rencontrer la réglementation en vigueur, compte-tenu de l’espace et du budget disponible pour la réalisation du projet. Cette contrainte a mené l’équipe, en accord avec le client, à scinder le programme dans deux volumes distincts, dont un maximiserait le potentiel d’utilisation du bois.

VOLUMÉTRIE ET QUALITÉS SPATIALES

C’est suite au choix de concevoir le volume des bureaux tout en bois et de le distinguer d’un deuxième volume pour les laboratoires, que le développement du concept nous a mené à l’idée de définir un projet qui s’inspire de l’histoire de l’Abitibi et des deux ressources premières qui ont fait naître la région, soit les forêts et les mines.

L’agrandissement se divise donc en deux volumes distincts, le premier faisant référence à la géologie avec ses formes anguleuses, sa structure de béton et d’acier, et son parement métallique gris; le second, entièrement en bois réfère à la forêt. Ce dernier tire partie des caractéristiques du matériau ainsi que des qualités et ambiances de la forêt :

La structure de bois omniprésente, expressive et répétitive, se déploie sur trois étages et s’inspire des espaces boisés de grands arbres ;

Les surfaces intérieures en parement de bois génèrent dans les espaces communs et les circulations principales, une atmosphère feutrée et chaleureuse ;

La paroi vitrée « sérigraphiée », évoque les rayons de soleil qui traversent le feuillage des arbres et imprègnent de lumière les sous-bois ;

Un déambulatoire qui relie le Cégep à l’université traverse le volume de bois. La structure y rappelle les ouvrages remarquables des premiers ponts ou passerelles de bois et contribue à démontrer le potentiel architectural du bois et le savoir-faire québécois ;

À l’intérieur, un volume de bois englobe les étages de bureaux. Détaché du rez-de-chaussée et accroché à la structure de bois, il définit le mur intérieur du déambulatoire, le plafond du café des étudiants et la façade est du volume des
bureaux ;

Enfin, c’est à la rencontre de ses deux grands volumes que l’on retrouve un nouveau hall d’entrée de l’UQAT. Ce hall, en lien avec l’atrium existant et le nouveau café des étudiants, requalifie les relations entre les espaces intérieurs de l’université et sa grande place centrale, située au sud.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Université avait pour ambition de réaliser un agrandissement qui réponde aux préoccupations actuelles en matière d’environnement. Pour ce faire, les architectes ont intégré des principes de développement durable, tel que l’intégration de la géothermie, l’utilisation d’un mur capteur-solaire et d’une enveloppe performante. Le concept mettait aussi l’emphase sur l’utilisation de matériaux régionaux, la gestion efficace de l’eau, la maximisation des espaces verts, ainsi que la création de toitures vertes.

FICHE TECHNIQUE

• Nom officiel du projet : Agrandissement du campus de Rouyn-Noranda de l'UQAT
• Localisation : 445 Boulevard de l'Université, Rouyn-Noranda (QC), J9X 5E4
• Nom du client : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
• Architectes : Les architectes du Pavillon des Sciences (Consortium TRAME, CCM² + BGLA architectes)
• Ingénieurs : Stavibel inc.
• Consultants chauffage et géothermie : BPA
• Entrepreneurs : EBC inc.
• Superficie du projet : 5 750 m² / 61 895 pi²
• Coût des travaux : 24 M$
• Date d’achèvement du projet : Octobre 2012
• Distinction : Mention aux Prix d’Excellence Cecobois 2013
• Photographes :
Stéphane Groleau ( hello@stephanegroleau.com
/ 514 373-8295 / stephanegroleau.com)
Annie Boudreault ( annie@double-clic.ca / 819 763-6408 / double-clic.ca)

À PROPOS DE BGLA | ARCHITECTURE + DESIGN URBAIN

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

BGLA, architecture et design urbain (BGLA) œuvre dans les domaines de l’architecture et du design urbain. Implantée à Québec depuis plus de 35 ans et à Montréal depuis plus de 15 ans, la firme est dirigée par les architectes Martin Brière et Yvon Lachance de même que Karl Loeffler, Stephan Gilbert, Pierre-André Lévesque et Stéphane Lefebvre. Elle compte sur une équipe de 45 employés. La firme mise sur une équipe de conception et de planification qui a réussi à faire valoir la pertinence et l’excellence de son approche ainsi que sa capacité à réaliser des projets de qualité, par l’entremise de nombreuses distinctions et publications.

EXPÉRIENCE DE LA FIRME

BGLA œuvre depuis de nombreuses années dans les domaines de la santé, de l’enseignement et de la recherche universitaire. En plus de ses projets en cours, tels que le pavillon de l’ISFORT de l’Université du Québec en Outaouais (centre de recherche sur la forêt tempérée), l’Observatoire du Mont-Mégantic de l’Université de Montréal (réfection d’enveloppe), la Maison des arts et lettres Sophie-Barat (agrandissement et restauration d'un bâtiment historique) et le réaménagement du pavillon Lyman Duff de l’Université McGill (redéveloppement du pavillon de recherche); la firme compte sur plusieurs autres projets pertinents réalisés au cours des dernières années, soient : le projet Grandir en santé de l’Hôpital Ste Justine, 2008-2012 (équipe maître); le centre mère enfant du CHUL et du CHUQ, 2004 (consortium); le centre de recherche en génie tissulaire de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, 2009 (consortium); l’agrandissement de l’urgence et hyperbare de l’Hôtel Dieu de Lévis, 2011 (consortium); ainsi que le Pavillon des sciences de l’UQAT, 2010-2012 (consortium). Tous ces projets sont autant d’exemples qui témoignent de la confiance que lui accordent des institutions publiques d’importance, et de sa capacité à concevoir des projets complexes et novateurs à l’image de l’institution et en respect des gens et des contextes qui les accueillent.

BGLA a aussi participé depuis les dernières années à certains des plus grands projets de design urbain au Québec. Le projet du secteur Namur / Jean-Talon (Montréal), le projet de l’Espace Dallaire (Gatineau), le Quartier St-Roch et le complexe culturel MÉDUSE (Québec) et le Quartier des spectacles (Montréal) sont autant de projets qui se sont distingués.

APPROCHE ARCHITECTURALE ET URBAINE

Formée au cœur des plus récentes préoccupations envers les centres urbains et le patrimoine, notre firme compte sur des connaissances et préoccupations actuelles qui contribuent à la recherche de nouvelles avenues en matière de conception architecturale et urbaine, de développements résidentiels, de revalorisation des centres historiques et de réutilisation du patrimoine bâti.

Pour BGLA, chaque projet d’architecture n’est pas seulement celui d’un bâtiment mais également celui de construire un « morceau de ville » ou de « paysage », reconnu comme une partie manquante à la complétion d’un plus grand projet que lui-même. Ainsi, le succès de tout projet d’architecture est intimement lié au sentiment d’appartenance qu’il suscite ainsi qu’à la compréhension des lieux et de l’histoire qu’il dégage.

Nos réalisations reflètent une approche architecturale basée sur un équilibre subtil entre les notions d’espace, de sociabilité et de « mise en scène du quotidien ». Le projet d’architecture est donc considéré comme l’aboutissement d’une démarche qui place le contexte – principalement ses aspects géographiques, historiques, sociaux, voire même humains – au cœur des processus de programmation et de mise en forme du projet.

À L’ÉCHELLE DU QUÉBEC

Son style innovateur et son aptitude à relever les défis de toutes tailles ont permis à la firme d’acquérir et de mettre en application une expertise fort enviable, et ce, à la grandeur du Québec. Comme en témoigne les projets tels que la restauration du phare de Pointe-des-Monts et la réfection d’enveloppe de l’école Jean-Du-Nord de Sept-Îles sur la Côte-Nord, l’agrandissement du pavillon des sciences de l’UQAT en Abitibi-Témiscamingue ou l’agrandissement de l’école Kawawachikamach à Schefferville; BGLA fait preuve d’une expérience qualifiée de projets réalisés en milieu régional et démontre un intérêt marqué à collaborer au développement de ces communautés locales.

- 30 -


Contact média
  • BGLA Architectes
  • Martin Brière, architecte associé
  • mbriere@bgla.ca
  • 514 875-1168