EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 612-08
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Réhabilitation du palais de justice de St-Thomas - Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et associés architectes (FGMDA)

Réhabilitation du palais de justice de St-Thomas

London, Canada

Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et associés architectes (FGMDA)

Montréal, Canada, 22-04-2014 -

L’inauguration du palais de justice du comté d’Elgin, où siègent la Cour supérieure de justice et la Cour de justice de l’Ontario, s’est tenue le 18 mars dernier à St-Thomas, Ontario. La cérémonie marquait l’ouverture d’un nouveau complexe judiciaire comprenant une importante nouvelle structure par l’architecte de projet NORR Ltd et l’intégration de l’ancien palais de justice de St-Thomas par les architectes en conservation FGMDA. Le plan d’ensemble résultait d’une collaboration des deux firmes.


Le palais de justice du comté d’Elgin est issu de la volonté de différentes instances gouvernementales de sauvegarder un édifice patrimonial significatif en le réhabilitant et en l’agrandissant. Un des objectifs du projet consistait à assurer l’importance de l’édifice patrimonial au sein du complexe, imposant son rôle comme porte d’entrée au complexe. Un autre objectif exigeait que l’ancien bâtiment soit réutilisé dans son entité ; il ne s’agissait pas d’un exercice de façadisme. Le projet a débuté en 2011 par un appel d’offres pour un partenariat public-privé (PPP) lancé par Infrastructure Ontario en collaboration avec le Ministère du procureur général de l’Ontario. C’est la proposition architecturale (NORR et FGMDA) de l’équipe du constructeur EllisDon qui remporta le concours de design.

La portion centrale du palais de justice de St-Thomas a été conçue par John Turner et complétée en 1853. Abîmée par le feu en 1898, elle a été reconstruite et agrandie sous la direction de Neil Darrach en 1899 et est depuis plus de 150 ans un monument d’architecture. Le bureau d’enregistrement, bâtiment adjacent, a été complété en 1909 suite à une série d’interventions. En contraste avec la prestance du palais de justice néo-classique, le bureau d’enregistrement est simple, composé de voûtes de maçonnerie sans fioritures, incombustible. L’ensemble a été désigné un bien du patrimoine en 1989 selon la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.

Fidèle à sa manière d’entreprendre tous ses projets, FGMDA s’est d’abord appliquée à comprendre la situation, en effectuant des recherches d’archives, des ouvertures exploratoires et essais de laboratoire qui l’ont renseignée sur l’état du bâtiment et les besoins d’intervention. Une planification détaillée des travaux a suivi, fidèle aux Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada qui guident la conservation architecturale au pays.

Le mandat de conservation des bâtiments patrimoniaux s’est déroulé en parallèle avec la construction de la nouvelle structure, sur 30 mois entre juillet 2011 et février 2014. Les travaux comprenaient la restauration complète d’enveloppe de bâtiment, soit la maçonnerie de briques chamois et de pierre de grès de Berea, les toitures de cuivre et d’ardoise, les fenêtres et portes en bois. Les finis intérieurs raffinés du palais de justice, tels que vitraux, ouvrages de bois et de plâtre, œuvres d’art, ameublement, ont été soigneusement restaurés. Plusieurs spécialistes en conservation ont contribués dans leur discipline respective. Au contraire, les finis du bureau d’enregistrement ont été traités en accord avec leur esthétique originale : la simplicité. Le principal défi pour ces deux bâtiments historiques consistait à répondre à la fois à la volonté de conservation et au travail minutieux d’intégration des nouveaux systèmes de pointe : mécanique, électrique, sécurité, acoustique, protection incendie. La salle de cour de justice originale est le joyau de ces interventions, répondant entièrement aux exigences contemporaines.

Parmi les accomplissements techniques, notons le remplacement complet des colonnes en pierre sculptée des trois portiques. En raison d’une détérioration avancée de la pierre d’origine, les détails s’érodaient; le remplacement s’imposait. Une structure de soutien temporaire en acier a été construite sur mesure pour supporter les arcs cintrés en pierre, le temps de démanteler et de remplacer les quatre grosses pièces abîmées de chaque colonne par de nouvelles pièces sculptées à la main. Une feuille de protection a été insérée sous le nouveau socle de chaque colonne pour freiner la migration destructrice des sels de déglaçage.

La réhabilitation du palais de justice de St-Thomas, et son intégration dans le complexe judiciaire du comté d’Elgin, est spécifique aux besoins et conditions du lieu. Le bâtiment témoignera aux générations futures de l’évolution de son histoire, du savoir-faire de ses artisans et de son importance dans les contextes local et régional. Cette manifestation de la volonté politique et du souci professionnel confirme qu’il est possible qu’un complexe bien moderne valorise son passé.

FICHE TECHNIQUE


Client : Infrastructure Ontario
Superficie des bâtiments patrimoniaux : 2 747 m2
Crédits photo : Alain Laforest  et FGMDA
FGMDA
Associée responsable, Julia Gersovitz
Architecte du projet, Neil McNulty
Spécialiste en conservation des matériaux, Giovanni Diodati
Spécialiste en restauration et réhabilitation des intérieurs, G. Catherine Fanous
Architecte en conservation du patrimoine, spécialiste en enveloppe du bâtiment, Eric Stein
Équipe: Simona Rusu, Peter Moses, Radu Stoicescu, Judith Boisvert et Marianne Leroux
Surveillant des travaux en chantier, Michael Barrett
Ingénieur en structure patrimonial
Jokinen Engineering Services
Consultants et conservateurs
Enveloppe de bâtiment : Chiovitti Consultants
Maçonnerie : Keith Blades Masonry Conservator
Analyses de peinture historique, Beaux-arts et bois : Thérèse Charbonneau and Associates, avec Ray Takorek
Vitraux : Vitreous Glass Works
Métaux : Bowkett & Co.
Fenestration : Heritage Mill Historic Building Conservation
Plâtrage : Historic Plaster Conservation Services Ltd.
Constructeur et gestionnaire du projet
EllisDon Construction Ltd
Architecte de projet
NORR Ltd
Ingénieur en structure
Stephenson Engineering Ltd
Ingénieur en électricité
Mulvey and Banani International Inc.
Ingénieur en mécanique
Hidi Rae Consulting Engineers
Consultant LEED
Fluent Engineering
Consultant en code
Sereca Larden Muniak Consulting Inc.

À PROPOS DE FGMDA


Fournier Gersovitz Moss Drolet et associés architectes (FGMDA) pratique une architecture respectueuse depuis sa création en 1996. Issue de la fusion de deux cabinets d’architecture établis depuis 1983, la firme combine des compétences permettant de résoudre des problématiques architecturales complexes en contexte particulier, comme par exemple le patrimoine bâti ou les régions nordiques. Ses principaux champs d’interventions incluent aussi l’habitat au sens large et l’aide au développement de projet (faisabilité, études de modèles, etc.). FGMDA est dirigé par les architectes associés Alain Fournier, Julia Gersovitz, Rosanne Moss et Georges Drolet. La direction est complétée par neuf collaborateurs, dont deux seniors : Giovanni Diodati et Dima Cook. FGMDA dessert sa clientèle depuis un siège social à Montréal et un bureau à Toronto.

- 30 -


Contact média
  • OAQ
  • Nathalie Jodoin, Coordonnatrice à la promotion et aux communications
  • njodoin@fgmda.com
  • 514 393-9490, #251