EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 612-06
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Centre scientifique communautaire du Centre d’études nordiques - Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et associés architectes (FGMDA)

Centre scientifique communautaire du Centre d’études nordiques

Canada

Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et associés architectes (FGMDA)

Le nouveau Centre scientifique communautaire du Centre d’études nordiques : ouverture sur les communautés locales et sur le monde


Montréal, Canada, 19-09-2011 - Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et associés architectes (FGMDA) signe le nouveau centre scientifique communautaire du Centre d’études nordiques (CEN) de l'Université Laval à Whapmagoostui-Kuujjuarapik. Dédié à la recherche scientifique et à l’échange de connaissances traditionnelles, ce centre n'est pas le premier projet vert d'envergure au Nunavik pour FGMDA, qui travaille depuis plus de 30 ans dans le Grand Nord, en collaboration avec les populations locales.

Whapmagoostui-Kuujjuarapik, une conjoncture hors du commun

Station de recherche construite au début des années 80, Whapmagoostui-Kuujjuarapik est la principale infrastructure de recherche du Centre d’études nordiques (CEN) pour l’étude des géosystèmes et des écosystèmes nordiques. Véritable plaque tournante du réseau de recherche, elle accueille chaque année chercheurs et étudiants québécois, canadiens et internationaux, au cœur d'un village à la frontière de la taïga et de la toundra ; à la jonction entre les baies de James et d'Hudson. Constituant la porte d’accès Ouest au Nunavik, Whapmagoostui-Kuujjuarapik abrite une communauté biculturelle, crie et inuit. Le centre scientifique communautaire devait donc répondre tant aux attentes des scientifiques qu'à celles des deux communautés locales et à un double objectif de visibilité internationale et d'ouverture sur les communautés.

Communauté scientifique circumpolaire et communautés locales : l'intégration.

Le centre scientifique communautaire joue un rôle clé dans le développement de la station mais aussi dans l'ouverture de celle-ci aux communautés locales, qui participent pleinement au projet. « Une première » de l'avis de M. Fournier, architecte de l'atelier en charge. En effet, si plusieurs gestes avaient été effectués par le passé, jamais l'implication de la communauté n'avait été si complète. En amont de la construction, des consultations ont réuni architectes, directeur du centre et communautés crie et inuit, afin de recueillir commentaires, impressions et attentes vis-à-vis du nouveau bâtiment et que ceux-ci contribuent par la suite à la trame même de l'édifice.

Si, historiquement, les chercheurs sont réputés pour s’être tenus à l'écart des autochtones, le CEN et l'équipe du projet souhaitaient que l'architecture, l'orientation du bâtiment, l'expression architecturale soient réalisées de manière à ce que la population locale se sente bienvenue à pénétrer dans l'édifice. Celui-ci bénéficie, par ailleurs, d'un emplacement idéal, en position d'accueil, au centre du demi-cercle formé par les sept autres bâtiments de la station. Dans le même esprit, une salle a été tout particulièrement conçue pour accueillir des écoles de tous niveaux scolaires pour la tenue d’activités d’enseignement et de vulgarisation scientifique et abriter une exposition permanente, qui décrira l'histoire culturelle et scientifique du territoire.

Il était aussi primordial que l'architecture globale du bâtiment reflète les cultures inuit et crie. L'appel à la culture matérielle des deux communautés a permis de les faire cohabiter aisément au sein du même édifice. Si la géométrie même de la toiture principale fait allusion aux traditionnelles tentes de terrain des scientifiques, les perches qui habillent la façade et la structure de tipi à l'entrée, sont quant à elles un hommage à la culture crie. Ces éléments s'intègrent pleinement au bâtiment, véritable clin d'œil à l'ingéniosité crie et au surnom « tent people » dont la communauté affuble les chercheurs qui, à l'été, plantent leurs tentes sur le territoire. Un inukshuk (repère traditionnel dans l'espace) a été construit et intégré à l'extérieur du centre pour rendre hommage à la communauté inuit et mettre en valeur la symbolique et les référents culturels locaux. Qui plus est, comme à son habitude, l'atelier a dans ses choix architecturaux encouragé l’utilisation de la main-d’œuvre locale et les des entreprises de la région, utilisant des ressources naturelles locales et favorisant ainsi l’économie régionale.

Un projet résolument durable

Le développement durable et la conservation de la nature ne sont pas des pratiques récentes, surtout dans un environnement nordique hostile, dénué de ressources et si fragile où le transport des matériaux est ardu, la saison de construction réduite et les contraintes climatiques imposent des solutions logistiques particulières. Rompu à la construction en milieu nordique, FGMDA a conçu un bâtiment performant qui respecte l'environnement et réduit la consommation d'énergie – notamment grâce à un chauffage solaire passif, une fenestration abondante au Sud, des planchers utilisés comme masse thermique et l’intégration de panneaux photovoltaïques.

Une enveloppe extérieure présentant des niveaux supérieurs de résistance thermique et d’étanchéité à l’air est primordiale lorsque les températures descendent sous 40°C. L’utilisation de bois, autant pour la charpente (lamellé collé d’épinette noire) que pour l’enveloppe extérieure (parement de cèdre rouge, sous-structure en pin et lambris de merisier). De plus, l’intégration de double vestibule à chaque entrée réduit les échanges d’air et contribue à conserver l'énergie. Par des choix de matériaux durables adaptés aux conditions nordiques et reconnus pour leurs qualités écologiques dont les résidus peuvent être recyclés localement, FGMDA repousse toujours plus loin les limites de la construction nordique.

A propos de FGMDA

Depuis 30 ans, les architectes de l’atelier Fournier Gersovitz Moss Drolet et associés architectes cumulent les prix et les expériences dans le Grand Nord. L’aérogare de Kuujjuaq, premier bâtiment vert au Nunavik,certifié LEED argent, a reçu, en 2008, une mention par Contech Trophée Innovation ainsi qu’un Prix d’Excellence de American Galvanization Association (AGA) et en 2007, le Prix du Directeur Général Régional remis par les TPSGC (Travaux publics et Services gouvernementaux Canada) et le Prix d'Excellence de la construction en acier par ICCA-Québec. En juin 2011, le nouveau Centre scientifique communautaire du CEN a été récompensé du prix d'excellence CECOBOIS, dans la catégorie développement durable.

Nom officiel du projet : Centre communautaire scientifique
Lieu : Whapmagoostui/Kuujjuaraapik
Nom du client : Centre d’études nordique (CEN) de l’U. Laval
Firme d'architecture : Fournier Gersovitz Moss Drolet et associés architectes
Chargé de projet : Alain Fournier, architecte
Équipe de projet : Carolyne Fontaine, architecte, Felix-Antoine Thibault, Mathieu Fournier
Firme d'ingénierie : Genivar et Cima+
Entrepreneur général : Verreault
Date de début de la conception : septembre 2009
Date de fin de la conception : avril 2010
Date de début du chantier : août 2010
Date de fin de chantier : avril 2011
Superficie bâtie : 395 m2
Budget : $3.0 M
Photographes : Claude Tremblay, Carolyne Fontaine et Isabelle Laurier 
- 30 -


Contact média