EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 1008-01
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Groupe scolaire Lucie Aubrac - Dietmar Feichtinger Architectes

Groupe scolaire Lucie Aubrac

Nanterre, France

Dietmar Feichtinger Architectes

Une institution publique avec une forte identité


Paris, France, 04-06-2012 - Le nouveau groupe scolaire se distingue de son environnement par son organisation spatiale et son traitement des façades : C’est un complexe qui s’organise autour de deux cours une carrée, l’autre de forme trapezoïdale - créant des espaces différenciés à l’échelle des enfants. Le jeu des volumes donne à l’école son statut d’équipement par rapport à une structure urbaine orthogonale et rigide.


Pressemitteilung in deutscher Sprache

Le volume situé au sud du terrain – salle de sport, salle de gym - indique le rôle extrascolaire et forme avec l’aile ouest du bâtiment contenant les espaces mutualisés et le centre de loisirs une «maison de quartier». Une entrée spécifique à l’ouest est prévue.

L’entrée principale de l’école est marquée par la volumétrie en porte à faux de la bibliothèque qui forme la couverture du parvis. Elle est visible depuis la rue de Savoie et annonce l’équipement. L’école devient élément majeur des provinces françaises. Le parvis est en pente de 3% pour relier les niveaux de la rue et l’entrée ce qui augmente la hauteur libre sur rue.

La façade sur la RN314 est constituée d’une résille en bois continue couvrant les parties opaques et les parties vitrées de la façade extérieure. Elle forme un écran protecteur. L’inflexion de la façade répond aux courbes des niveaux.

Les plantations sur le talus de la RN314 sont renforcées et forment un écran végétal. Elles trouvent un prolongement dans les terrasses végétalisées des toitures.

Le bois souligne le caractère paysager de l’équipement. Il crée un contraste avec les immeubles d’habitation et le rend spécifique. La résille est constituée des lattes de bois verticales en pin sylvestre non traitées.

Toutes les classes sont tournées vers les cours qui bénéficient d’un ensoleillement tout au long de la journée. Les ailes à l’est et au nord sont mono- orientées avec la circulation donnant sur l’extérieur.

Les accès

L’accès principal se situe au nord du bâtiment « Bourgogne ». Le parvis est couvert par le volume de la bibliothèque, il est clos par une grille. La dimension du parvis est généreuse pour accueillir les enfants et leurs parents. Il comprend également le stationnement des vélos.

Le hall d’entrée forme l’espace de distribution et dessert l’école maternelle, les espaces mutualisés et le centre de loisirs. L’emplacement de la loge dans le hall permet une surveillance des entrées.

A partir du parvis l’école élémentaire est desservie par un accès abrité qui longe l’aile ouest et aboutit dans le préau. Un deuxième hall permet la distribution verticale de l’école élémentaire.

L’organisation du bâtiment

Le bâtiment a été conçu dans l’esprit d’une optimisation fonctionnelle, privilégiant le confort des enfants, enseignants et personnel :
- les salles d’activité sont tournées vers le soleil et prolongées par des espaces extérieurs,
- l’organisation fonctionnelle des espaces est souple pour permettre leur évolution en fonction des projets pédagogiques.

Les deux niveaux principaux – rdc et R+1 – sont accessibles aux enfants, le sous-sol est réservé aux locaux techniques, vestiaires, à la livraison et au stationnement, le dernier étage au logement de fonction du gardien. Le logement est desservi par une entrée propre au logement donnant sur le cheminement ouest.

L’école maternelle se situe après le hall d’entrée. Un escalier ouvert situé dans le hall assure la liaison verticale. Toutes les classes donnent sur la cour au sud. Elles sont sur deux niveaux. Un auvent protége de l’ensoleillement directe à l’étage. Les classes du niveau R+1 donnent sur un balcon qui forme également auvent. Un escalier d’accès à la cour est intégré entre deux classes et sert d’escalier de secours.

L’école élémentaire s’organise autour de sa cour au sud sur deux niveaux. La distribution se fait à partir d’un hall spécifique qui intègre les circulations verticales – escalier ouvert et ascenseur. Le niveau R+1 donne sur le toit du restaurant qui forme une large terrasse revêtue de bois. Analogue à l’école maternelle un escalier de secours droit assure la liaison de la circulation haute avec la cour.

Les deux cours sont reliées par un espace intermédiaire à l’ouest du restaurant.

La salle de sport et la salle de motricité sont groupées et forment un volume indépendant au sud du terrain. Une cloison mobile entre les deux salles permet de les moduler et d’offrir une multitude d’usages des salles à la fois pour le groupe scolaire et pour les habitants du quartier. Le volume est fermé vers le sud et largement vitré vers la cour (au nord).

L’atelier de bricolage est situé à proximité du potager et sert également comme atelier de jardinage.

Le centre de loisir et les espaces mutualisés sont situés dans l’aile ouest sur deux niveaux. Les salles de vie au rez-de-chaussée donnent directement sur la cour, les salles à l’étage profitent d’un espace extérieur en forme de terrasse. Les salles de repos sont situées à proximité de l’école maternelle. La protection acoustique des cloisons intérieures, portes et de la façade est renforcée.

L’espace RASED se situe à l’étage à proximité immédiate du hall.

La restauration

Le restaurant scolaire est situé au coeur de l’ensemble. Il est facilement accessible par les écoles et le centre de loisirs. Les salles sont orientées vers les deux cours. La livraison est effectuée à partir du sous-sol à l’aide d’un monte-charges.

Les matériaux

Le bois est le matériau prédominant à l’extérieur et à l’intérieur de l’école. Les espaces communs y compris le restaurant sont équipés d’un plancher en parquet industriel, des plafonds et des cloisons en bois perforés.

Les ouvrants des façades sont coulissants avec menuiseries aluminium. Les sols des classes sont en caoutchouc naturel. Le chauffage est assuré par des planchers chauffants dans les salles où évoluent les enfants.

Les peintures, réalisées à partir de composants minéraux, ont un très faible taux d’émission d’éléments toxiques.

La structure béton est composée des piles en béton coulées sur place et des dalles béton.

Un nombre réduit de matériaux a été retenu pour renforcer l’unité du bâtiment. Ils sont facilement recyclables.

Le ensemble des toitures est végétalisé. La végétalisation permet de retenir 30 à 50% de l’eau de pluie et de limiter ainsi les rejets à l’égout. Les toitures végétalisées garantissent une bonne isolation thermique, tout comme le dispositif de ventilation nocturne des locaux, sans risque de pénétration de la pluie.

Des capteurs solaires d’une surface de 60m² sont installés sur la toiture du niveau R+1 au dessus de l’espace de restauration. Ils assurent des besoins d’eau chaude sanitaire. Les pompes de circulation et les ventilateurs sont à vitesse variable pour économiser l’énergie électrique. Le très bon éclairage naturel permet de limiter l’éclairage artificiel. Un système de récupération de la chaleur contribue au chauffage du lieu.

L’entretien et la maintenance sont optimisés par le choix de matériaux durables faciles à entretenir.

Le confort d’hiver est assuré par la bonne isolation des murs et des vitrages performants. Pour le confort d’été la protection contre le rayonnement solaire est assurée par les auvents sur les façades orientées sud et des stores enrouleurs textiles sur les autres façades..

Les zones où évoluent les enfants sont en communication avec les cours et éloignées des bruits de la rue. Un vitrage acoustique permet l’isolation des salles de sommeil.

Les entrées d’air de toutes les salles de vie des enfants sont situées côté cour.

Dietmar Feichtinger

La passerelle Simone de Beauvoir est née de la planche à dessins de Dietmar Feichtinger. Rencontre avec un architecte aussi nature qu’urbain.

Auteur de la passerelle Simone de Beauvoir, lauréat du concours européen du pont-passerelle, ouvrage d’accès au Mont Saint Michel, concepteur de ponts et de passerelles à la Défense, sur le Rhin, … Dietmar Feichtinger serait bien ennuyé qu’on le considère comme un spécialiste des susdits ponts et passerelles. “Je déteste ce terme de spécialiste. Je fais des hôpitaux, des universités, des immeubles de bureaux, des péages d’autoroutes, des cinémas … et aussi des ponts”. Récusant de privilégier l’horizontalité à la verticalité, il veille par dessus tout à ne jamais se répéter. “Je ne veux pas m’habituer à faire des bureaux, des ponts ou quoique ce soit d’autre. L’habitude tue l’invention”. Chaque site commande son projet. Considérer que chaque projet est un projet différent s’ancrant dans un site différent est un bon moyen pour éviter de sombrer dans l’habitude. À chaque fois, il faut chercher une réponse diffé rente, en essayant d’être très moderne, très contemporain et, surtout, de ne pas définir un style a priori.

Chaque site, paysage naturel ou paysage urbain commande son propre projet. Il peut s’agir de s’affirmer, se faire remarquer comme la passerelle Simone de Beauvoir ou bien au contraire, de se fondre dans le paysage, comme la jetée de la baie du Mont-Saint-Michel. Ainsi, un pont ne ressemble pas du tout à un autre pont. Par contre, il peut présenter des similitudes avec un autre édifice, qu’a priori, on jurerait totalement différent. Ainsi, notre fameux pont-jetée et l’hôpital de Klagenfurt, dont la maquette occupe une partie du bureau où Dietmar Feichtinger nous reçoit. “Dans l’un comme dans l’autre, nous avons avant tout cherché à privilégier un rapport direct avec la nature”.

Une architecture mise à nue

Que ce soit à Paris ou dans la baie du Mont-Saint-Michel, Dietmar Feichtinger se montre particulièrement soucieux de l’intégration de ses projets dans leur environnement. Convaincu que celui-ci constitue la base, le fondement de toute architecture, un guide plus qu’une contrainte, il porte une grande attention aux structures même des ouvrages. “C’est l’os du bâtiment et tout architecte devrait s’y intéresser“. En ce sens, les ponts et les passerelles constitu ent un exercice de style: “C’est de l’architecture mise à nue où l’on ne peut rien cacher. Les principes de base font le projet.”

Bio express

Né en Autriche, Dietmar Feichtinger a effectué ses études d’architec ture à l’Université technique de Graz. Diplômé en 1988, il poursuit ses collaborations avec des agences autrichiennes, avant de venir s’établir en France en 1989. Il créé son agence en 1994. Intimement liée à une idée structurelle forte et à des solutions techniques innovantes, dans un constant souci d’intégration environnementale et de développement durable, cette architecture élégante et sensible, allant au-delà des modes et des maniérismes et respectueuse de la nature et de l’humain, a été reconnue à travers de l’attribution de nombreux prix et distinctions. 



- 30 -


Contact média
Dossier de presse | 1008-01 - Communiqué de presse | Groupe scolaire Lucie Aubrac - Dietmar Feichtinger Architectes - Architecture institutionnelle - Crédit photo : David Boureau
Crédit photo : David Boureau
Télécharger
Image basse résolution