EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 602-04
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - L’entrée Peel – Parc du Mont-Royal - Lemay+CHA (Lemay)

L’entrée Peel – Parc du Mont-Royal

Montréal, Canada

Lemay+CHA (Lemay)

Mariage entre l’histoire et l’écologie 


Montréal, Canada, 17-01-2011 - Conçu par Frederick Law Olmsted en 1874, le parc du Mont-Royal bénéficie aujourd'hui d'un achalandage de cinq millions de visiteurs par année. Avant son réaménagement, l'entrée Peel n'était que pure désolation : un mur effondré, des escaliers en ruines, des sentiers boueux, des liens imperceptibles entre la ville et le parc. Heureusement, son caractère naturel et pittoresque imprégnait toujours l'héritage poétique d'Olmsted.

Pour suivre la tradition Olmstedienne, les caractéristiques propres au lieu furent mises à profit afin de régénérer, conserver et mettre en valeur le secteur. Rattacher le concept du projet à ses richesses géologique, hydrologique et forestière permettra de restaurer l'entrée Peel et de reconnecter la montagne à la ville, tout en respectant les éléments naturels et culturels existants.

La gestion de la circulation
Les éléments structurant de circulation respectent le tracé original du plan d'Olmsted ainsi que les parcours spontanés de déambulation apparus à travers les années. Le projet redéfinit les voûtes majestueuses des entrées Peel et Redpath, englobe la réhabilitation d'une partie du chemin Olmsted, et garantit la réfection du sentier Serpentin, l'implantation de deux nouveaux parcours d'escaliers ainsi que de nombreux seuils et paliers de bois, pavés et dalles de granit marquant les jonctions de circulation.

La gestion des eaux
Le concept éco-hydrologique propose une stratégie complexe de gestion des eaux afin de gérer les importants débits à travers le site. Un régulateur en amont permet de contrôler le débit d'eau de l'ensemble du site à un maximum de 50 litres par seconde. Quatre nouveaux milieux humides introduisent une diversité végétale et animale, et se connectent à de nombreux ruisseaux, fossés et caniveaux pour accueillir les eaux de ruissellement, afin d'assurer d'offrir un système hydrologique cohérant et autonome.

La gestion de la forêt
Les interventions principales visent à favoriser la régénérescence d'espèces arborescentes indigènes, favoriser les habitats pour la faune aviaire et les micromammifères, maintenir l'équilibre des écosystèmes, accroître la valeur écologique du boisé, favoriser le développement de corridors fauniques, augmenter la biodiversité et assurer la sécurité des usagers du parc. De plus, des opérations importantes d'abattage, d'émondage et de plantation ont été menées pour contrôler les plantes envahissantes et dévoiler des vues vers le fleuve aussi bien que vers les mises en scène olmstediennes.

Intervention artistique
L'œuvre commémore la chanson de John Lennon Give Peace a Chance, écrite et enregistrée durant son célèbre bed-in de Montréal en 1969 pour protester contre la guerre du Vietnam. Reposant au pied d'un majestueux rocher, elle comprend 180 longues dalles en pierre calcaire enchâssées dans le sol au croissant du Serpentin. Quarante de ces plaques citent en relief la phrase give peace a chance qui, traduite en 40 langues, offre une vision humaniste et universelle reflétant la diversité culturelle et linguistique de Montréal.

Client : Ville de Montréal
Équipe de projet : Suzanne Rochon, Marie-Claude Séguin, Guillaume Vanderveken, Vanessa Parent, Isabelle Giasson, Michèle Gauthier
Collaborateurs : Genivar, Denis Marcil ing. forestier, Linda Covit - artiste.
Photographe : Marc Cramer
Coût des travaux : 4,2M$




- 30 -


Contact média