EN | FR
  1. Architecture commerciale
  2. Architecture de paysage
  3. Architecture industrielle
  4. Architecture institutionnelle
  5. Architecture résidentielle
  6. Art
  7. Art de vivre
  8. Concours
  9. Design de mode
  10. Design d’éclairage
  11. Design d’intérieur commercial
  12. Design d’intérieur résidentiel
  13. Design graphique
  14. Design industriel
  15. Design multimédia
  16. Design urbain
  17. Édition
  18. Évènement + Exposition
  19. Immobilier
  20. Produit
  21. X
⇤ Fil de presse
v2com, le fil de presse international spécialisé en design, architecture et art de vivre qui diffuse des dossiers de presse auprès des médias
Journalistes! Bénéficiez d'un accès gratuit aux dossiers de presse afin de télécharger facilement des images en haute résolution.


Professionnels! Rejoignez un réseau d'influence, obtenez une couverture médiatique internationale et augmentez votre notoriété.


Nous sommes sociables!


Inscrivez-vous
à notre infolettre



Dossier de presse
| no: 675-06
Le téléchargement des dossiers de presse est réservé à l'usage exclusif des médias.
Conditions
Pour diffusion immédiate

La mention des crédits photo est obligatoire.
Merci d’inclure la source v2com lorsque possible
et il est toujours apprécié de recevoir
les versions PDF de vos articles.

Matériel de presse


Images haute résolution en téléchargement individuel.
Télécharger les images en basse résolution


Flag black
Dossier de presse - Communiqué de presse - Planétarium Rio Tinto Alcan - Cardin Ramirez Julien + Aedifica

Planétarium Rio Tinto Alcan

Montréal, Canada

Cardin Ramirez Julien + Aedifica

Prix musée et Prix valorisation du bois aux Grands Prix du Design 2013


Montréal, Canada, 28-04-2014 -

Nouvelle institution phare de Montréal, le Planétarium 
Rio Tinto Alcan de Montréal fait suite à la tenue d’un concours international remporté par le consortium Cardin Ramirez Julien + Ædifica. La proposition lauréate s’est distinguée devant une soixantaine de candidatures par la qualité et la créativité du concept développé.


Le site choisi pour implanter le Planétarium Rio Tinto Alcan est unique en raison de son paysage urbain, marqué par des témoins importants de l’histoire québécoise tels que le stade olympique et le Biodôme. Le nouveau planétarium s’insère en toute humilité dans cet environnement particulier et préserve les dégagements visuels nécessaires à la mise en valeur de l’architecture existante tout en ajoutant une touche de verdure dans un secteur autrement très minéral.

Un rendez-vous avec le ciel


Le projet offre un contact privilégié avec la nature par les vues développées vers le ciel, sur la nouvelle végétation et sur le nouveau sol dévoilé.  Ce rendez-vous avec la nature est d’autant plus important puisque bien souvent, la première rencontre consciente avec le ciel nocturne est vécue à l’écart des centres urbains, au cœur de la nature, en forêt à l’orée d’une clairière ou sur le bord d’un lac. Partout, plus le regard se pose sur la voûte céleste, plus la découverte de points lumineux nous subjugue.  Il était donc primordial pour nous de lier l’expérience du ciel à la rencontre de la nature.

Un des objectifs du projet est de favoriser l’appropriation du site par ses usagers, en offrant des environnements extérieurs variés et à l’échelle humaine.  La manipulation topographique de la dalle olympique crée un nouveau paysage accessible au public.  La dalle est morcelée et réorientée pour conférer aux espaces publics, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, une nouvelle fluidité et permettre les déplacements entre les différents niveaux.  Une constellation d’îlots de verdure complète l’aménagement du site.

La présence de deux immenses cônes tronqués pointant vers le ciel distinguent le planétarium et lui donne une identité forte qui lui permet d’être facilement reconnaissable et repérable sur le site du Parc olympique et parmi les différentes structures voisines.

Fonctionnellement, le planétarium est séparé en trois niveaux : le premier est dédié aux groupes, en lien avec le Biodôme et les espaces de mécanique, le deuxième (rez-de-chaussée) est destiné aux espaces publics et aux deux théâtres des étoiles, tandis que le troisième est réservé à l’administration.

Les théâtres

Les deux cônes tronqués renferment les deux théâtres des étoiles dotés des technologies de pointe  les plus évoluées en matière d’équipement de scène.  Chacune de ces demi-sphères est unique en son genre et permet de diffuser des spectacles dans un contexte d’immersion totale.  Elles sont en quelque sorte les réceptacles idéals pour présenter la voûte céleste.  En effet, les concepteurs ont innové au niveau des types de salle de spectacle.  Afin d’obtenir une expérience plus immersive, la demi-sphère du théâtre multimédia (sans siège fixe), le théâtre du Chaos, a été prolongée vers le bas. Tous les éléments ont été intégrés dans un caisson architectural qui fournit les seules surfaces absorbantes de la salle.  Pour le théâtre astronomique (avec bancs fixes), le théâtre de la voie Lactée, le plancher central est rehaussé de 50 centimètres.  La ligne d’horizon est ainsi abaissée et «disparaît».

Le bois occupe également une place importante dans le projet.  Il nous fait revivre cette expérience en pleine nature où l’on découvre pour la première fois, sous la voute des arbres, un ciel foisonnant d’étoiles. Le bois qui habille la sphère du théâtre astronomique – un point d’intérêt marquant à l’intérieur qui crée au passage des voies de circulation courbées, comme en nature – expriment cette poésie, tout en rappelant simultanément la surface de planètes comme Saturne et Jupiter.

Construction novatrice

Le Planétarium Rio Tinto Alcan fait appel au savoir-faire et au génie créateur d’architectes, d’ingénieurs et d’entrepreneurs arrimés aux développements technologiques de pointe, qui partagent un intérêt marqué pour des constructions favorisant les énergies renouvelables et le développement durable. Le Planétarium Rio Tinto Alcan vise une certification LEED NC Platine.

Le toit vert accessible évoque notamment ce
désir : les visiteurs peuvent profiter de cette zone végétale et découvrir un point de vue différent sur l’environnement immédiat, comme on le ferait avec un élément en relief de la nature!

Dès l’arrivée par l’entrée principale, les visiteurs remarquent la quantité de lumière naturelle. Plus ils se rapprochent du théâtre, plus la lumière diminue, ainsi l’oeil s’adapte à la pénombre et éventuellement à la noirceur requise pour le spectacle.

La ventilation et la qualité de l’air ambiants reflètent également l’approche d’un bâtiment mieux adapté à l’expérience humaine. Par effet de cheminée, une ventilation naturelle hybride réduit les besoins en climatisation tout en augmentant la qualité de l’air intérieur, alors que des fenêtres et volets motorisés sont activés par un système centralisé lorsque les conditions extérieures le permettent, une façon éco-énergétique de faire entrer l’air frais, sans être obligé de recourir aux systèmes mécaniques. Cette astuce permet aussi de purger l’air durant la nuit.

Conjuguer urbanité et nature

Avec le nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan, ESPACE POUR LA VIE réunit quatre institutions dont la mission porte sur l’enjeu qu’est la vie, au sens large du terme : un lieu unique qui illustre l’interdépendance de la nature. Ensemble, le Jardin botanique, l’Insectarium, le Biodôme et le Planétarium Rio Tinto Alcan deviennent ainsi une destination unique qui reflète le savoir, la créativité et l’innovation québécoise.

Fiche technique

Nom du projet : Planétarium Rio Tinto Alcan
Localisation du projet : 4801, avenue Pierre-De Coubertin, Montréal (Québec), H1V 3V4
Nom du client : Espace pour la vie
Nom du consortium : CARDIN RAMIREZ JULIEN + ÆDIFICA
Ouverture : Avril 2013
Fin des travaux : Septembre 2013

Autres professionnels et consultants :
Mécanique et électricité : Dupras Ledoux
Structure et génie civil : SNC Lavalin
Scénographie et multimédia : Go Multimedia
Architecture de paysage : Fauteux et associés architectes paysagistes
Services alimentaires : Bernard et associés
Consultant en code du bâtiment : Sylvie Destroismaisons
Consultant en enveloppe du bâtiment : Patenaude Trempe
Accessibilité universelle : Société Logique
Consultant LEED : EXP

À propos de Cardin Ramirez Julien

Cardin Ramirez Julien, a été fondée en 1991 par Pierre Cardin et Oscar Ramirez. Jean-François Julien s'est joint à la firme, en tant qu'architecte associé, en 2003. Cardin Ramirez Julien se spécialise dans la conception architecturale de projets de toute envergure portant sur l'aménagement, la construction et la rénovation d'immeubles patrimoniaux ou contemporains. À travers une pratique innovante et créative, Cardin Ramirez Julien s’est engagée à collaborer, imaginer et réaliser des projets qui repoussent les limites traditionnelles de la pratique architecturale.  De plus, la firme a une grande préoccupation face à l'environnement et elle s'applique, depuis plusieurs années, à concevoir des « propositions écologiques » afin que chacun des projets se réalise dans une perspective de développement durable. Parmi ses réalisations les plus marquantes on compte le nouveau siège social de l’Association de la construction du Québec (en consortium avec Proulx et Savard), le Centre communautaire intergénérationnel d’Outremont,  le Consulat Suisse de Montréal. et le nouveau café en économie sociale du Stade Olympique de Montréal.
www.cardinramirezjulien.com

À propos de Ædifica

Ædifica est une agence d'architecture, de design et d'ingénierie qui compte aujourd'hui plus de 170 collaborateurs au Canada, aux Etats-Unis et en Haïti. Nos services en conception intégrés couvrent les domaines de l’architecture, des environnements de travail, de l’aménagement commercial, de l’ingénierie et du développement durable. Notre pratique s'articule autour d'une approche intégrée, multidisciplinaire et évolutive conjuguant conception et réalisation. Parmi les réalisations de la firme, on compte la Maison symphonique de Montréal (en consortium avec Diamond & Schmitt), L’Espace danse - Édifice Wilder (en consortium avec Lapointe Magne), Le 2-22 (en consortium avec Gilles Huot Architecte) et le Salon urbain de la Place des arts (en consortium avec Sid Lee Architecture).
www.aedifica.com

- 30 -


Contact média